Patricia Marcos psychothérapeute - intérêts personnels
 -

Depuis plusieurs années je pratique la méditation
Cette pratique est ma nourriture "spirituelle ", elle m'aide dans mon quotidien 

Ma passion c'est le voyage explorer le monde découvrir,  faire des rencontres , 
et aujourd'hui il est important pour moi d'aider sur un plan humanitaire,en
 tissant des liens  pour créer un monde nouveau remplie de richesse partagées .
Tisser signifie réunir ensemble des réalités différentes, mais aussi créer ,enfanter, œuvrer ensemble pour que les hommes et les femmes trouvent enfin Paix, amour, et harmonie .
Partage: PÈLERINAGE DES GITANS AU SAINTE MARIE DE LA MER MAI 2011

Aller à la rencontre d'autre culture, d' Homme de Femme, sortir des aprioris, des peurs, de l'ignorance. Partager, échanger le temps d'un sourire, d'une danse ,d'une chanson.....




             


OCTOBRE 2010

                 Varanasi la Douce et ses enfants
Vanarasi  Bénares
 
Lorsque je suis arrivée à Varanasi pleine d’appréhension, je fus surprise de ressentir une énergie de douceur très subtile, un sentiment de paix, d’harmonie s’installa en moi pour ne plus me quitter.
 
Ghats de VanarasiTout au long de mon séjour je fis la rencontre de femmes, d’hommes, haut en couleur, je me suis sentie  proche d’eux avec des sourires, des regards, des mots, des invitations à prier, à chanter, à échanger  …
 
femmes en saris  Des femmes m’invitèrent  à faire pûjâ avec elle (rituel sacrés sur les ghâts). Des Sadhous (ascète) m’offrirent le tchaï (thé indien) ,chaque rencontre était pour moi un cadeau, un partage, un échange, un enseignement .
 

Etre  à Varanasi , c’est sortir de sa cage dorée occidentale, Varanasi est  un microcosme de la Vie.

enfants des rues vanarasi
Il y a les enfants de la rue, la souffrance physique et morale, la misère, la vieillesse et la mort.
Tout ce que l’on  se cache en occident est mis en lumière, nous faisons face  à la l’authenticité, à la vérité abrupte de la vie.
 



J’ai appris à vivre l’instant présent à relativiser, à accepter, à prendre conscience que la vie est précieuse, et à donner.
 Oui à donner car j’ai vu des personnes partager le peu qu’elles avaient avec des personnes ayant moins qu’elles. Ce fut pour moi une leçon de vie et de savoir vivre. 



ganges   de vanarasi nommé Ganga

Et puis il y a eu la visite de l’association « les enfants de Vanarasi » qui aide les enfants de familles très pauvres à aller à l’école en leur finançant  leurs études .


association enfants de vanarasiEtant marraine  depuis 2 ans d’une petite fille je tenais à me rendre compte par moi-même du fonctionnement de l’association.
 
 Je fus reçu par le  Docteur  Abhaya Jain qui est à l’initiative de la création de cette association à Sarnath , homme de cœur,au regard franc et bienveillant. Il me fit visiter l’école ou j’ai pu voir des enfants heureux d’être là et des enseignantes chaleureuses impliquées dans ce projet.
Il m’invita à sa table pour partager un repas avec sa famille.
Il m’expliqua que pour chaque enfant une enquête était menée pour mesurer ses besoins réels,et l’ implication de la famille.
 Ce fut une journée remplie de joie,de convivialité et de simplicité partagée.
 
 

Voyage en Inde octobre - novembre 2010